Des aéroports respectueux de l'environnement

Des aéroports respectueux de l'environnement

La politique de développement durable de VINCI Airports s’inscrit dans une démarche de performance globale. En matière d’environnement, VINCI Airports s’est défini une stratégie Environnement ambitieuse, AirPact, visant à accroître la performance environnementale de tous ses aéroports.


« Réduire l’intensité énergétique et les émissions de gaz à effet de serre de nos aéroports est l’un des principaux objectifs de notre politique environnement. En décidant d’appliquer le programme de réduction volontaire des émissions carbone ACA sur tous nos aéroports dans le monde, nous voulons donner un signal fort de notre engagement pour réduire le réchauffement climatique ».

Nicolas NOTEBAERT, Directeur Général de VINCI Concessions et Président de VINCI Airports

La stratégie Environnement de VINCI Airports s’articule autour de 2 piliers : le premier est composé de 4 objectifs Groupe partagés par tous les aéroports VINCI Airports, le deuxième pilier repose sur le Programme d’Amélioration de la Performance permettant aux aéroports de cibler leurs priorités, notamment en fonction du contexte local. 

 

4 objectifs Groupe partagés par tous

Tous les aéroports contribuent aux 4 objectifs fixés par VINCI Airports à horizon 2020 : 

  1. 100% des aéroports accrédités selon le programme Airport Carbon Accreditation, le programme international de réduction des émissions de gaz à effet de serre spécifique aux aéroports
  2. Dimination de 20% d el'intensité énergétique par rapport à 2013
  3. Diagnostic biodiversité réalisé sur tous les aéroports
  4. 100% des aéroports certifiés ISO 14001

 

Un programme d'Amélioration de la Perfomance :

Parce que chaque aéroport doit pouvoir choisir d’intervenir prioritairement sur tel ou tel aspect, en fonction du contexte environnemental et de l’attente des parties prenantes, un Programme d’Amélioration de la Performance a été élaboré par les aéroports, pour les aéroports. Cet outil d’autoévaluation couvre 7 thématiques environnementales, chacune étant déclinée selon 5 niveaux de performance.

Le Programme d’Amélioration de la Performance permet à chaque aéroport d’évaluer sa performance environnementale sur l’ensemble des 7 thèmes, et de se fixer ses propres objectifs de progrès.  

 

 

 

7 thématiques
5 niveaux de performance pour chaque thème
Réduction de la consommation d’énergie et de l’émission des gaz à effet de serre
Améliorer le tri et la valorisation des déchets 
Préserver la biodiversité
Lutter contre les nuisances sonores
Diminuer les consommations d’eau
Mettre en place un Système de management de l’environnement
Lutter contre la pollution des milieux (eau, air, sol)

 

 

Réduire les consommations d'énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre

Afin de maîtriser sa consommation énergétique, VINCI Airports réalise des diagnostics énergétiques sur tous ses aéroports pour déterminer les pistes d’économie potentielles. Des indicateurs de suivi de consommation sont également mis en place afin de mesurer l’efficacité des actions engagées. Plusieurs actions concrètes ont déjà été menées : mise en place d’éclairage LED dans les aérogares, installation de détecteurs de présence, de détecteur de luminosité pour optimiser l’éclairage, optimisation des consignes de régulation pour le chauffage / climatisation, etc.

Ces actions d’économies d’énergies permettront également de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’aéroport. En participant au programme international AIRPORT CARBON ACCREDITATION (ACA) développé par l’ACI, l’aéroport marquera son engagement sur le long terme à réduire son empreinte carbone.

 

Niveau 1 : empreinte carbone (calcul des quantités de CO2 émises par les activités sur lesquelles l’aéroport a un contrôle direct, i.e. de scope 1 & 2) vérifiée par un tiers agréé. 
Niveau 2 : niveau 1 + plan de management du carbone + objectif de réduction des émissions de CO2. Il faut, pour obtenir le niveau 2, prouver une diminution des émissions. 
Niveau 3 : niveau 2 + engagement des différentes parties prenantes présentes dans l’enceinte de l’aéroport en faveur d’une réduction des émissions carbone + calcul de leurs émissions CO2 (scope 3) ;
Niveau 3+ : niveau 3 + compensation des émissions CO2 calculées au niveau 1.

 

 

 

Améliorer le tri et la valorisation des déchets

Améliorer la valorisation des déchets fait partie des engagements forts de VINCI Airports, qui souhaite réduire autant que possible la mise en décharge. VINCI Airports travaille dans ce sens avec ses prestataires de gestion de déchets : l’amélioration du tri et le choix de filières de valorisation matière, voire énergétique. Des actions de sensibilisation sont menées à la fois auprès des passagers, des compagnies aériennes et du personnel (employés de VINCI Airports et salariés des partenaires travaillant sur la plateforme). 

 

Préserver la Biodiversité

VINCI Airports souhaite lancer un diagnostic Biodiversité (faune, flore, zones humides, zones protégées…) sur l’ensemble de ses plateformes. Ces diagnostics doivent permettre d’identifier l’ensemble des enjeux Biodiversité présents sur ses aéroports, et de proposer des plans d’actions pour compléter et/ou améliorer les mesures actuelles de protection de la biodiversité, tout en renforçant la gestion du péril animalier.

 

Lutter contre les nuisances sonores

VINCI Airports s’efforce de réduire au maximum l’impact sonore de son activité, et cela passe par la mobilisation de tous les acteurs : compagnies aériennes, contrôle aérien, pilotes,…

Cette sensibilisation permet d’aboutir à des optimisations des procédures de décollage ou d’atterrissage, ou à la limitation de l’utilisation des aéronefs les plus bruyants par exemple.

VINCI Airports est particulièrement attaché à la concertation avec l’ensemble des parties concernées par les nuisances sonores, et accorde toute son attention dans le maintien d’un dialogue suivi et transparent avec les riverains. 

 

Diminuer les consommations d'eau

VINCI Airports veille à maîtriser et réduire les consommations d’eau sur ses aéroports. En réalisant un suivi régulier des consommations, et une maintenance préventive sur les réseaux, les aéroports limitent les risques de fuites.

L’installation de matériel tels que robinets à détection Infra-Rouge, temporisateur, chasses d’eau basse-consommation se généralise sur tous les aéroports. VINCI Airports innove également, avec des systèmes de chasse sous vide, et des systèmes de récupération des eaux sur les postes d’entrainement pompiers sur l’aéroport de Porto, des systèmes de récupération des eaux pluviales pour les essais incendie pompiers sur Dinard, des station de lavage véhicules écologique sur Rennes…

 

Mettre en place un Système de Management Environnemental

VINCI Airports souhaite que l’ensemble de ses aéroports s’inscrivent dans une démarche d’amélioration continue de la performance environnementale. C’est pourquoi VINCI Airports souhaite que tous ses aéroports disposent d’un Système de Management Environnemental certifié selon le référentiel international ISO 14001.

13 aéroports sont d’ores et déjà certifiés (les aéroports d’ANA au Portugal, ainsi que les aéroports de Rennes, Dinard, et Quimper en France). 

 

Lutter contre la pollution des milieux

VINCI Airports investit dans des équipements empêchant le ruissellement des eaux pluviales potentiellement polluées depuis la plate-forme vers le milieu naturel : bassins de rétention, filtration des eaux pluviales à l’aide de filtres plantés, séparateurs à hydrocarbures, décanteurs,… et assure l’entretien systématique des installations. VINCI Airports réalise également des contrôles réguliers de la qualité des eaux en sortie des bassins de régulation et de traitements des eaux pluviales.

Concernant la prévention des pollutions des sols, les aéroports installent des bacs de rétention pour le stockage des produits chimiques liquides, ainsi que des kits permettant d’intervenir immédiatement en cas de pollution (agents absorbants, boudins de confinements,…)

VINCI Airports souhaite également contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air ambiant autour de ses aéroports, en renouvelant progressivement le parc de de véhicules et engins de pistes moins polluants, en limitant le recours aux Auxiliary Power Unit (APU) et en encourageant le recours au Ground Power Unit (GPU), et en développant les systèmes 400Hz et Pre-conditioned Air (PCA).