Notre ambition

Notre ambition

L’ambition de VINCI Airports est de développer le Groupe en France et à l’international, en se tournant vers des plates-formes aéroportuaires toujours plus importantes.

« Nous souhaitons continuer à convaincre les collectivités publiques et partenaires potentiels pour créer de nouveaux partenariats dans la durée » précise Nicolas Notebaert, Directeur Général de VINCI Concessions et Président de VINCI Airports.

Ce développement international du groupe VINCI Airports repose sur plusieurs piliers essentiels :

Les valeurs humaines

Elles sont au cœur du projet de VINCI Airports. « Derrière chacun de nos aéroports se cache une équipe de professionnels et nous croyons à leur potentiel. » VINCI Airports met un point d’honneur à reprendre les équipes en place dans les aéroports dont il devient gestionnaire. Par ailleurs, ce sont les collaborateurs sur les plates-formes qui mettent en œuvre les projets. « La dimension sociale est très importante. Nous veillons au bien-être de nos salariés et leur faisons bénéficier de formations pour être à la pointe de l’innovation. »

L’innovation

« Les gens ont généralement une image négative de l’aéroport. VINCI Airports a pour ambition de changer cela. En tant que concessionnaire, nous avons une vision globale de l’aéroport, non plus comme objet technique, mais comme objet de services, de lieu de vie », ajoute Nicolas Notebaert. L’innovation dans la conception et la construction de l’aéroport permet de faire évoluer la structure aéroportuaire et de l’adapter à tous les pays et toutes les situations. « Tout en gardant les figures imposées que sont la sûreté et la sécurité, nous savons être créatifs, souples, rapides et innovants pour apporter des solutions durables aux projets aéroportuaires des collectivités publiques. »

Les forces du groupe VINCI

Filiale du groupe VINCI, VINCI Airports bénéficie des forces d’un Groupe qui a fait ses preuves. « Grâce à la capacité d’investissement et l’image de protection de VINCI, nous pouvons continuer à grandir, afin de créer de la valeur financière et qualitative pour nos clients, voyageurs et partenaires. » Cette appartenance au groupe VINCI permet de proposer aux clients de VINCI Airports un modèle intégré de concepteur, constructeur, concessionnaire et exploitant de structures aéroportuaires.

La compétitivité

« Pour servir nos ambitions de développement et répondre au mieux aux besoins des collectivités locales, VINCI Airports doit être un gestionnaire sérieux. C’est ce qui lui permettra d’être à la fois performant, efficace et compétitif face à ses concurrents », conclut Nicolas Notebaert. Proche de la réalité du terrain et responsable dans sa gestion des coûts de l’aéroport, VINCI Airports bénéficie de l’expertise d’un grand Groupe et du professionnalisme de ses équipes pour assurer son rôle de bon gestionnaire.
 

z

VINCI Airports en quelques dates

1995 

VINCI Airports signe l’une des premières concessions aéroportuaires permettant de développer un pays émergent, le Cambodge. Via sa filiale Cambodia Airports, il signe un contrat jusqu’en 2040 pour les aéroports de Phnom Penh et Siem Reap. Un 3ème aéroport international a vu le jour en décembre 2011 à Sihanoukville.

2003 

La France ouvre sa gestion aéroportuaire aux délégations de service public. VINCI Airports remporte le 1er appel d’offre pour l’aéroport de Grenoble, puis un 2ème en 2004, pour l’aéroport de Chambéry. Viennent ensuite les aéroports de Clermont-Ferrand (2007) et Quimper (2009).

2010 

VINCI Airports signe son 1er contrat en partenariat avec une chambre de commerce pour l’exploitation des aéroports de Rennes et Dinard.

2011 

Nantes est le plus gros aéroport concédé par appel d’offre en France et c’est VINCI Airports qui en signe le contrat, pour une durée de 55 ans.

2013 

VINCI Airports devient concessionnaire des 10 aéroports du Portugal, pour une durée de 50 ans.

2015  :

Le consortium Nuevo Pudahuel formé par VINCI Airports (40%), Aéroports de Paris (45%) et le groupe de construction italien Astaldi (15%) exploite en concessions l'aéroport international de Santiago du Chili pour une durée de 20 ans. Le contrat prévoit en outre un ambitieux programme de travaux pour doubler la capacité de l'infrastructure.

2016 

Le consortium constitué de VINCI Airports (40%), du groupe japonais ORIX (40%) et d'autres partenaires japonais (20%) signe la reprise de concession pour une durée de 44 ans des aéroports internationaux du Kansai et d'Osaka, effective au 1er avril 2016.

VINCI Airports finalise également l'acquisition de la société Aerodom, concessionnaire jusqu'en 2030 de 6 des 9 aéroports de République Dominicaine, dont ceux de la capitalie Saint-Domingue et de Puerto Plata.

Le consortium composé de VINCI Airports, la Caisse des Dépôts et Crédit Agricole Assurances acquiert 60% du capital d'Aéroports de Lyon (ADL) société titulaire d'un contrat de concession à échéance du 31 décembre 2047 pour les aéroports de Lyon Saint-Exupéry, 2ème aéroport régional français, et de Lyon Bron.