Accompagner durablement la croissance au Cambodge

VINCI Airports accompagne depuis plus de 20 ans le dynamisme économique et touristique du Cambodge en opérant les 3 aéroports du pays.

“Notre présence au Cambodge remonte à 1995. C’est à la fois un témoignage de fidélité à ce pays et l’assurance d’une connaissance de l’environnement cambodgien. ”

Eric Delobel
Directeur Général de Cambodia Airports


Pour le développement de l’économie du pays


$2,7 Mds
poids économique des aéroports du Cambodge*
1,7 M
d’emplois, soit 20 % de la population active*

*selon la méthodologie Local Footprint ®, qui prend en compte les retombées directes, indirectes et induites de l’activité aéroportuaire, ainsi que les impacts générés par d’autres secteurs (tourisme international et industriel textile) mais suspendus à la présence d’infrastructures de transport aérien.

Pour la valorisation du patrimoine local




Créée pour perpétuer et revitaliser l’artisanat traditionnel khmer, l’entreprise sociale Les artisans d’Angkor emploie 1 300 personnes et fait vivre environ 5 000 familles. En association avec l’Etat cambodgien, VINCI Airports lui apporte son soutien par différents moyens :

  • organisation et financement de la formation des artisans ;
  • implantation de 42 boutiques au sein des aéroports de Siem Reap et Phnom Penh, forts de 400 000 visiteurs par an

Une gestion exemplaire


+ de 8M
de passagers en 2017 pour les 3 aéroports
+115%
augmentation du trafic passager à Sihanoukville en 2017
x17
Augmentation du trafic passagers de l’aéroport de Siem Reap en 20 ans

Un programme d’investissement ambitieux 




Destinés à doubler la capacité d’accueil des aéroports de Phnom Penh et Siem Reap, les travaux d’extension et de rénovation initiés en 2011 et achevés en 2016 ont été l’occasion pour VINCI Airports de mettre à profit son savoir-faire en maîtrise d’ouvrage. 
Le chantier d’agrandissement et de rénovation de l’aéroport de Sihanoukville a démarré fin 2016. Ce projet permettra à l’aéroport de gérer la croissance de son trafic aérien, en hausse de 66% en 2016. Avec une fin prévue en 2018, le chantier permettra d’étendre la capacité du terminal afin d’accueillir 500 000 passagers par an, contre 150 000 actuellement.

Aucune interruption de service pendant toute la durée des travaux.

Une démarche de développement du trafic proactive et dynamique


Les équipes marketing de VINCI Airports s’attachent à proposer les routes les plus pertinentes sur le long terme aux compagnies aériennes, en travaillant avec l’ensemble des acteurs concernés pour soutenir le trafic. Au Cambodge, le soutien au tourisme, notamment régional, représente l’un des axes forts de cette politique :

  • organisation de « fam trips » pour les tour-opérateurs, notamment chinois, en vued’augmenter le trafic vers l’aéroport de Siem Reap (qui dessert le site d’Angkor) et celui de Sihanoukville (destination balnéaire émergente) 
  • road-shows en Inde, en Indonésie ou aux Philippines pour faire connaître l’offre touristique du Cambodge aux nouveaux marchés


L’impact de la croissance économique du pays est également pris en compte :

  • les Cambodgiens représentent désormais 20% du trafic 
  • toujours dominé par le textile, le cargo est désormais lié aux importations de produits technologiques

Adapter l’offre commerciale aux attentes d’une clientèle diverse


S’il bouleverse le trafic, le boom économique cambodgien n’est pas non plus sans conséquence sur les activités extra-aéronautiques des 3 aéroports, à commencer par celui de Phnom Penh, qui s’adapte chaque jour pour servir une clientèle d’affaires de plus en plus présente. L’enjeu ? Proposer des services dignes des grands aéroports asiatiques tels que Hong Kong ou Kuala Lumpur, tout en préservant un subtil équilibre entre l’implantation d’enseignes internationales et l’engagement historique de l’aéroport envers l’activité locale.

"Il s'agit de trouver la bonne combinaison entre les incontournables internationaux, le duty free de luxe, et les marques cambodgiennes."
Chloé Lapeyre, directrice de l'aéroport de Phnom Penh

Les fouilles de l’aéroport de Siem Reap en 2014