Développement durable 20.04.2021

Clermont-Ferrand Auvergne, premier aéroport français à mettre à disposition des biocarburants durables

VINCI Airports, le Syndicat Mixte de l’Aéroport Clermont-Ferrand Auvergne (SMACFA) et la Région Auvergne Rhône Alpes sont heureux d’annoncer que l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne est désormais approvisionné en biocarburants aériens durables (SAF). Cette avancée, exprimée initialement par Michelin Air Services, démontre la volonté de VINCI Airports, du SMACFA et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes de promouvoir une mobilité aérienne décarbonée, les biocarburants représentant une réponse efficace et mobilisable à court terme aux défis de la transition écologique de l’aviation.

Depuis hier, VINCI Airports met à disposition des usagers de l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne des biocarburants durables, avec pour premier client Michelin Air Services. Ceux-ci sont délivrés par Air bp dans le cadre d’un contrat d’avitaillement passé avec VINCI Airports. Ces biocarburants sont produits à partir d’huiles alimentaires usagées.
Les biocarburants constituent un des axes forts de l’engagement environnemental de VINCI Airports pour décarboner l’aviation, comme en témoigne sa réponse en juillet 2020 à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Etat sur la production de biocarburants aéronautiques durables en France. Les biocarburants représentent en effet la solution de décarbonation de l’aviation pouvant être mise en œuvre immédiatement, avant qu’interviennent d’autres ruptures technologiques comme celle des avions à hydrogène.
 
Premier opérateur aéroportuaire à avoir mis en place une stratégie environnementale mondiale, VINCI Airports est engagé depuis 2015 dans une démarche globale de maîtrise et de réduction de ses impacts environnementaux, qui a notamment abouti à une réduction significative de son empreinte carbone (diminution de 22% des émissions brutes de CO2 entre 2018 et 2020 sur l’ensemble de son réseau), et s’engage en parallèle, aux côtés des collectivités et des industriels du secteur, à préparer l’aviation de demain.
 
Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et président de VINCI Airports, a déclaré : “Les biocarburants durables représentent une solution à court terme pour décarboner l’aviation, et font partie intégrante de la stratégie environnementale ambitieuse que nous menons depuis 2015 pour réduire notre empreinte carbone et entraîner nos parties prenantes dans ce même mouvement. Nous sommes heureux de cette avancée et restons mobilisés pour contribuer, aux côtés des acteurs industriels, à développer une aviation moins carbonée et compatible avec les aspirations des voyageurs ».
 
Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a précisé : « La préservation de l’environnement est un enjeu considérable et représente sans doute le défi de ce XXIème siècle. Les acteurs régionaux sont mobilisés pour développer l’usage des énergies propres comme avec le programme européen Zero emission valley pour les véhicules ou le développement du train à hydrogène. Permettre aux avions de s’avitailler en biocarburant durable moins polluant va permettre à l’aéroport de Clermont-Ferrand-Auvergne d’être à la pointe de l’innovation et un modèle des avancées pour contribuer à décarboner l’aviation. »