Développement durable 09.06.2021

L'aéroport de Salvador Bahia reçoit le titre d'aéroport le plus durable du Brésil pour la deuxième année consécutive

Pour la deuxième année consécutive, l'aéroport de Salvador Bahia a été désigné par l'Agence nationale de l'aviation civile (Anac) comme le plus durable du Brésil. L'aéroport, qui fait partie du réseau VINCI Airports, a obtenu le meilleur score de sa catégorie dans le cadre du prix " Aéroports durables ".

Depuis le début de la concession, en janvier 2018, l'aéroport de Salvador Bahia se distingue par ses actions environnementales. Il a été le premier au Brésil à installer une centrale solaire, à ne pas éliminer les déchets solides dans les décharges et à adopter une politique de zéro effluent. Il s'est également vu décerner le label "Aéroport vert" par le Conseil international des aéroports - Amérique latine et Caraïbes (ACI-LAC).
La reconnaissance obtenue par l'aéroport est le résultat de la politique environnementale de VINCI Airports. Celle-ci fixe des objectifs ambitieux pour tous ses aéroports et déploie des solutions concrètes. Parmi celles-ci figurent la réduction de 50 % de leur empreinte carbone et de leur consommation d'eau potable, ainsi que la non-élimination des déchets solides dans les décharges.
"Cette réalisation n'a été possible que parce que nous avons placé la préservation de l'environnement au cœur de notre stratégie. La transition vers une aviation durable est une dynamique commune à tous les aéroports du réseau VINCI Airports ", explique Yann Le Bihan, directeur technique de l'aéroport Salvador Bahia.
 
L'équipe de l'aéroport de Salvador Bahia continuera à innover et à progresser dans le domaine environnemental. Outre les projets déjà déployés, tels que la centrale solaire (celle qui présente le plus grand potentiel de production d'énergie propre au sein du réseau VINCI Airports) et la station de traitement des effluents (ETE), d'une efficacité de 99,5 %, d'autres initiatives ont été récemment mises en œuvre et 12 nouvelles solutions concrètes sont en phase d'étude pour une mise en œuvre dès cette année.
Un exemple avec l'initiative qui réutilise l'eau condensée du système de climatisation. Ce projet, qui est entré en service en 2021, permettra à l'aéroport d'économiser plus de 15 000 m³ d'eau par an. "Notre équipe est toujours à la recherche d'opportunités pour améliorer notre performance environnementale", a souligné Yann Le Bihan.
 
VINCI Airports, premier opérateur aéroportuaire privé dans le monde, gère 45 aéroports dans 12 pays en Europe, en Asie et en Amérique. Il met en œuvre son savoir-faire d'intégrateur global pour développer, financer, construire et opérer des aéroports, tout en s'appuyant sur sa capacité d'investissement et son expertise en matière d'optimisation de la performance opérationnelle, de modernisation des infrastructures et de transition environnementale. VINCI Airports est devenu le premier opérateur aéroportuaire à déployer une stratégie environnementale internationale, dès 2016, en vue d'atteindre le zéro émission nette sur l'ensemble de son réseau d'ici 2050.