VINCI Airports 07.06.2022

Santiago va devenir le premier aéroport d'Amérique latine à fonctionner à l'hydrogène vert

Dans la lignée des plans environnementaux de VINCI Airports et du Groupe ADP, l'aéroport de Santiago, Arturo Merino Benítez, compte devenir le premier en Amérique latine à intégrer l'utilisation de l'hydrogène dans ses opérations. En collaboration avec un groupe d'entreprises énergétiques de premier plan (Air Liquide, Copec et Colbún), le concessionnaire a signé un protocole d'accord afin de travailler sur un plan visant à intégrer ce carburant sans carbone dans les opérations du principal aéroport du Chili.

Les actionnaires de Nuevo Pudahuel, VINCI Airports et Groupe ADP, ont pris l'initiative de promouvoir cette énergie dans le monde entier, avec des premiers développements en France et au Japon. En 2021, VINCI Concessions a lancé le premier fonds d'infrastructures d'hydrogène propre et en 2023, l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry disposera de la première installation à hydrogène.

L'accord pour déployer cette ambition à Santiago a été signé par les plus hauts représentants de Nuevo Pudahuel, Air Liquide, Colbún et Copec. La cérémonie, à laquelle ont participé les ministres des Travaux publics, Juan Carlos García, des Transports et des Télécommunications, Juan Carlos Muñoz, et de la Science et de la Technologie, Flavio Salazar, le vice-ministre de l'Énergie, Julio Maturana, et l'ambassadeur de France au Chili, Pascal Teixeira da Silva, a marqué le début d'une alliance visant à mettre en œuvre l'hydrogène de manière pionnière à l'aéroport de Santiago.

L'expérience complémentaire de chacune des entreprises locales permettra de réunir tous les éléments nécessaires à la mise en place d'un écosystème plus durable au sein du complexe aéroportuaire Arturo Merino Benítez.

Air Liquide dirigera le développement de l'étude, en étroite coordination avec Nuevo Pudahuel. En outre, l'entreprise utilisera son expertise en matière de production et de distribution d'hydrogène pour construire et exploiter un électrolyseur pour la production d'hydrogène vert et la chaîne d'approvisionnement en hydrogène associée. Colbún, leader du secteur de la production d'électricité au Chili, apporte au projet ses compétences en matière d'énergies renouvelables. Copec, le principal exploitant de stations-service au Chili, apportera son expérience en matière de systèmes de stockage et d'approvisionnement en carburant, en plus de la projection permettant d'estimer la demande d'hydrogène que cette initiative suscitera, compte tenu de sa participation actuelle au marché du carburant aviation à l'intérieur de l'aéroport.

Cette initiative contribuera spécifiquement à l'objectif de l'aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago du Chili de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d'ici 2030 et d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

"En tant que concessionnaire, nous avons un engagement envers l'État du Chili. Nous avons récemment livré un nouveau terminal, qui augmente considérablement la qualité et les espaces pour les vols internationaux. Nous encourageons son utilisation avec de nouvelles routes et de nouvelles compagnies aériennes, mais nous devons le faire en veillant à nous développer tout en agissant pour la protection de l'environnement. Nous le faisons en utilisant cette énergie propre, dans le développement de laquelle nos principaux actionnaires ont été des pionniers. L'hydrogène vert nous permettra de soutenir la croissance du transport aérien en harmonie avec l'environnement." Xavier Lortat-Jacob, directeur général de Nuevo Pudahuel