Conception et maîtrise d'ouvrage 13.01.2021

VINCI Airports célèbre le deuxième anniversaire de la concession de l’aéroport de Belgrade

Concessionnaire de l’aéroport Nikola Tesla de Belgrade en Serbie depuis décembre 2018, VINCI Airports poursuit à grands pas ses travaux de modernisation et d’agrandissement pour faire de cette plateforme le futur hub durable d’Europe de l’Est.

En signant un contrat de concession de 25 ans avec le gouvernement serbe, VINCI Airports s’est engagé à transformer l’aéroport en hub de référence en Europe du sud-est : ouverture de nouvelles lignes, amélioration des flux, mise en valeur du patrimoine serbe et déploiement de la politique environnementale.

L'investissement total sur sur la durée de la concession permettra de rénover l’aéroport, d’améliorer sa capacité et son efficacité opérationnelle et de porter la qualité aux meilleurs standards internationaux sans oublier de réduire son empreinte environnementale.

L’aéroport vient à ce titre de dévoiler la nouvelle zone centrale du terminal passagers, après cinq mois de travaux : un espace de détente confortable, lumineux et connecté qui propose aux voyageurs de nouvelles boutiques en « walk-through », un bar-restaurant et un espace de jeux, et ce, conformément au standards de qualité de VINCI Airports. Par ailleurs, en 2020, une nouvelle zone d'attente pour bus a été achevée, les travaux préparatoires ont commencé sur la nouvelle piste et ses voies de circulation, et la construction du nouveau parking est en cours d'achèvement. Sur le plan environnemental, l’aéroport de Belgrade investit massivement pour réduire son empreinte carbone, avec la construction d’une usine de recyclage des déchets et d’un parc photovoltaïque, rejoignant à ce titre le programme d'accréditation carbone de l’ACI en obtenant le niveau 1.

VINCI Airports œuvre pour faire de l’aéroport de Belgrade une infrastructure durable et hisser l’aéroport au niveau 2 de l’accréditation ACA. Dans ce cadre, de nombreux investissements pour réduire les émissions de carbone sont prévus : remplacement de la chaufferie au fioul lourd par une chaufferie au gaz naturel, couplée à une unité de trigénération, remplacement de l'éclairage par des LED, et construction d'une ferme solaire de 1 MWp.