VINCI Airports 27.06.2019

VINCI Airports reçoit deux récompenses majeures en matière d’excellence opérationnelle et d’accessibilité et ratifie l’engagement zéro émission nette de l’ACI

L’aéroport de Lyon-Saint Exupéry a été élu meilleur aéroport d’Europe dans la catégorie des aéroports de 10-25 millions de passagers par l’ACI Europe le 26 juin dernier. L’aéroport de Londres Gatwick a quant à lui été reconnu comme le meilleur aéroport d’Europe en matière d’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Sur le plan environnemental, VINCI Airports s’associe au programme zéro émission nette de l’ACI dans le cadre ambitieux de sa stratégie AirPact, tout en poursuivant sa contribution positive à la mobilité aérienne.

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ACI Europe1 réunie à Chypre, VINCI Airports a reçu deux prix d’excellence ACI Best Airports Awards - la référence en matière de qualité de service aéroportuaire – pour les aéroports de Lyon et de Londres Gatwick, des distinctions qui illustrent la performance de son modèle industriel en matière d’expérience passagers.

VINCI Airports a également réaffirmé sa contribution active aux enjeux environnementaux. Premier opérateur aéroportuaire privé mondial, VINCI Airports opère sur le continent européen 26 aéroports dans cinq pays – dont 12 aéroports en France, 10 aéroports au Portugal et 5 aéroports de capitales européennes à Londres, Lisbonne, Belfast, Stockholm Skavsta et Belgrade – et accueille 135 millions de passagers par an, soit environ 5 % du nombre global de passagers circulant sur le continent.
 
Engagé pour une qualité de service au bénéfice de tous les voyageurs
 
En France, l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry est élu meilleur aéroport d’Europe dans la catégorie des aéroports de 10 à 25 millions de passagers. Le jury a retenu la performance du nouveau terminal, qui améliore la connectivité intermodale, l’efficacité du centre de contrôle opérationnel et la digitalisation du parcours passager. Autre point important : l’engagement de l’aéroport en matière de croissance durable et de relations avec le territoire et ses parties prenantes.
 
Au Royaume Uni, l’aéroport de Londres Gatwick est reconnu comme le meilleur aéroport d’Europe en matière d’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Le jury a salué la formation et la sensibilisation des équipes de l’aéroport, notamment dans l’assistance aux personnes en situation de handicap invisible.
 
Acteur d’un transport aérien durable : zéro émission nette d’ici 2050
 
Sur le plan environnemental, VINCI Airports ratifie l’objectif « zéro émission nette de CO2 » (i.e. sans compensation) d’ici 2050 de l’ACI Europe. Cette initiative s’intègre dans la dynamique d’ores et déjà engagée par VINCI Airports à travers sa stratégie AirPact, déployée depuis 2015 sur l’ensemble des 46 aéroports de son réseau mondial. Cette stratégie pionnière dans l’aéroportuaire, a permis d’atteindre en quatre ans une baisse de -20 %2 de l’empreinte carbone des aéroports du réseau de VINCI Airports. 
 
Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et Président de VINCI Airports, a déclaré : "Pour VINCI Airports, être un leader signifie montrer l’exemple. En tant que premier opérateur privé au monde, nous considérons qu’il est de notre devoir d’impulser le changement au sein de notre industrie. C’est ce que nous faisons, en montrant qu’il est possible de servir toujours plus de voyageurs dans nos aéroports tout en améliorant leur performance environnementale et leur qualité de service. A l’heure où le monde entier s’apprête à accéder au transport aérien, nous ouvrons la voie à la mobilité positive en proposant des modèles aéroportuaires plus durables, plus innovants et plus inclusifs. Contribuer dès aujourd’hui à la mobilité de demain est nécessaire pour que l’aviation continue à jouer son rôle de catalyseur de développement économique et social". 
 
1 L’ACI est la principale organisation professionnelle fédérant les sociétés aéroportuaires mondiales.
2 Baisse des émissions de 1,11kg équivalent CO2 par unité de trafic en 2014 à 0,9 kg équivalent CO2 par unité de trafic en 2018.