Communiqués de presse VINCI Airports 19.07.2021

VINCI Airports – trafic au 30 juin 2021

Le réseau des aéroports gérés par VINCI Airports a accueilli près de 14 millions de passagers au 2ème trimestre 2021, un chiffre en baisse de 79,1% par rapport au 2ème trimestre 2019. Le trafic est resté très faible en avril (-84 %) pour ensuite redémarrer en mai (-80 %) et juin (-73 %) (par rapport à la même période de 2019).

Le trafic passagers poursuit son retour aux niveaux atteints avant la pandémie là où les restrictions de déplacement sont levées depuis plusieurs mois. C’est notamment le cas pour les vols domestiques aux États-Unis, comme l’illustre l’aéroport d’Orlando-Sanford où le trafic se situe en juin à -14 % par rapport à juin 2019. Le nombre de passagers accueillis en République dominicaine ou à Guanacaste au Costa Rica était au mois de juin proche de juin 2019, et cette dynamique devrait se confirmer dans les prochains mois[1].  
 
Ailleurs, le trafic reste toujours en deçà des niveaux de 2019, mais en redémarrage dès la levée des restrictions de déplacement. La plupart des aéroports d’Europe continentale du réseau VINCI Airports, ainsi que celui de Salvador de Bahia au Brésil, ont vu leur tendance de trafic connaître un rebond important en quelques semaines. Certaines routes ont même transporté plus de passagers qu’en 2019. Sur le marché européen, la mise en place de nouvelles restrictions aux déplacements – notamment au Portugal – pourrait compromettre la reprise du trafic international cet été.
Enfin, le trafic est toujours à l’arrêt au Japon (pour l’international), au Cambodge ainsi qu’à Londres-Gatwick (qui pourrait bénéficier d’une levée de restrictions planifiée à partir du 19 juillet) en raison d’importantes contraintes qui pèsent toujours sur les déplacements.
 
  
Dans les paragraphes ci-dessous, et sauf mention particulière, les variations font référence aux niveaux de trafic 2021 par rapport à ceux de la même période de 2019.
 
  • Au Portugal, le trafic passagers s’améliore au deuxième trimestre, de -86,5 % en avril à -66,6 % en juin, favorisé par une levée progressive des restrictions de déplacement. Sur l’ensemble du second trimestre, le trafic s’est contracté de 76,6 %. L’aéroport de Madère connaît une meilleure dynamique (-46,7 % en juin), l’île ayant été la première région du Portugal à s’ouvrir aux visiteurs après le confinement, grâce à une situation épidémiologique contrôlée. Madère fait partie depuis le 30 juin des rares destinations de la UK green list où les passagers ne se voient pas imposer une quarantaine à leur retour au Royaume-Uni. Si l’aéroport de Faro peut désormais s’appuyer sur une nouvelle base ouverte par easyJet, à court-terme la saison touristique au Portugal pourrait toutefois être pénalisée par les nouvelles restrictions mises en place face à une nouvelle vague épidémique.
  • Au Royaume-Uni, d’importantes limitations continuent de s’appliquer pour les déplacements à l’étranger, pénalisant fortement l’aéroport de Londres-Gatwick dont le trafic est en repli sur le trimestre de 96,7 %. L’aéroport de Belfast International, où la compagnie easyJet a ouvert en juin de nouvelles routes domestiques vers Leeds Bradford et East Midlands, a profité du déconfinement de la population britannique au mois de mai. Son trafic – essentiellement domestique – a progressé de -89,8 % en avril à -71,4 % en juin. Une nouvelle phase de levée de restrictions programmée au Royaume-Uni pour le 19 juillet pourrait favoriser un redémarrage du trafic. 
  • En France, le trafic est en contraction sur le trimestre de –78,1 %. Si des restrictions de déplacement ont pesé sur le trafic en début de trimestre, leur levée progressive en mai et le début de la saison touristique ont ensuite encouragé le redémarrage du trafic. A Lyon et Nantes, le trafic passagers a fortement progressé en quelques semaines, atteignant respectivement -59 % et
    -50 % fin juin, notamment grâce à l’ouverture par Volotea d’une base au départ de Lyon proposant 29 destinations. A Nantes, le mois de juin a été très prometteur puisque le trafic a rejoint ou dépassé ses niveaux de 2019 sur les lignes à destination de Bastia (+10 %), Ajaccio (-3 %) ou Montpellier (+28 %). A Toulon-Hyères, la bonne dynamique du trafic domestique a permis à l’aéroport d’atteindre -44,5 % de trafic sur le mois de juin. Cette dynamique devrait se poursuivre en France grâce à la relance cet été de lignes fermées en 2020 : 7 nouvelles destinations à Lyon ; 17 nouvelles lignes à Nantes ; arrivée d’easyJet à Toulon.    
  • En Serbie, l’abandon progressif des restrictions de déplacement a favorisé une reprise rapide du trafic passagers à l’aéroport de Belgrade. Ainsi le trafic a progressé de -67 % fin avril à -36,1 % fin juin, porté notamment par le trafic avec le Monténégro (Tivat -16 %), l’Egypte (Hurghada, +90 %), ou la Turquie (Istanbul -27 %). Sur le trimestre, le trafic est en recul de 59,5 % par rapport à la même période de 2019. La tendance de reprise devrait se poursuivre, le programme de vols des compagnies aériennes annoncé à Belgrade pour cet été se plaçant à -17 % du programme de l’été 2019.
  • Après une tendance baissière en début de trimestre, conséquence de la nouvelle vague épidémique en Europe, le trafic à l’aéroport de Stockholm-Skavsta en Suède s’est redressé pour atteindre -60 % fin juin. En moyenne sur le trimestre, le trafic est en recul de 83,7 %. La compagnie Trade Air y a débuté sur ce trimestre ses opérations inaugurant une route vers Pristina (Kosovo) le 6 juin tandis que la compagnie Wizz Air ouvrait deux nouvelles routes vers Banja Luka et Sarajevo (Bosnie-Herzégovine).
  • Au Japon, la dynamique du trafic domestique initiée en février s’est interrompue avec la réinstauration de l’état d’urgence le 23 avril. Le trafic international n’a toujours pas repris, les frontières du pays restant fermées, et le trafic s’établit sur le trimestre à -84,6 %.
  • Dans un contexte régional de vaccination tardive, le Cambodge a maintenu les mesures très strictes d’entrée sur son territoire. Le trafic est donc resté quasi-nul sur ce trimestre.
  • Le trafic passagers aux États-Unis a continué au deuxième trimestre sa progression vers un retour aux niveaux de 2019, stimulé par la régression de l’épidémie, le plan de relance fédéral et la période des vacances de printemps. Ainsi, le trafic à Orlando Sanford s’est amélioré de -37,9 % en avril à -13,8 % en juin, avec un rebond de près de 30 points en 3 semaines lors de la période de congés du Memorial Day (30 mai). Illustrant cette bonne dynamique, la nouvelle compagnie Avelo Airlines a débuté dès le mois d’avril l’exploitation de nouvelles routes au départ d’Hollywood Burbank vers 11 destinations de l’Ouest des États-Unis.  
  • Au Costa Rica, l’amélioration du trafic à l’aéroport de Guanacaste s’est fortement accélérée sur le deuxième trimestre pour atteindre au mois de juin un niveau presque équivalent à 2019
    (-2,3 %). Plusieurs routes arrêtées pendant la pandémie ont ainsi repris durant ce trimestre dont les vols vers Houston et Baltimore proposés par la compagnie Southwest. Le Costa Rica est une des rares destinations sans restriction d’entrée en provenance des États-Unis.
  • Le nombre de passagers accueillis par les aéroports de République dominicaine progresse graduellement depuis un an, avec une accélération depuis la mi-mars 2021. Sur le trimestre, la baisse du trafic est de 17,1 %. Certaines routes bénéficient d’une fréquentation en nette hausse par rapport à 2019 : c’est le cas notamment des vols entre Saint-Domingue et les aéroports de Miami (+36 %), Fort Lauderdale (+23 %), Boston (+23 %) et New York (EWR +20 %). Cette tendance pourrait s’affirmer au prochain trimestre où les programmes de vols sont annoncés à Saint-Domingue à un niveau près de 20 % supérieur à l’été 2019[2].
  • Le trafic à l’aéroport de Salvador de Bahia au Brésil progresse au deuxième trimestre, l’épidémie s’étant stabilisée dans la plupart des Etats, et notamment à Bahia. Le trafic gagne près de 40 points sur la période, évoluant de -63,7 % la première semaine d’avril à -24,9 % fin juin, et atteint en moyenne un niveau de -43,6 % sur le trimestre. Les mouvements d’avions ont même retrouvé leurs niveaux de 2019 sur la semaine du 14 juin. La compagnie aérienne nouvellement constituée Itapemirim a débuté l’exploitation de vols réguliers à Salvador le 30 juin dernier, ce qui devrait contribuer dès cet été au développement du trafic sur l’aéroport. Les programmes de vols prévus par les compagnies aériennes pour le prochain trimestre, à -10,8 % par rapport à l’été 20193, corroborent le rattrapage rapide sur lequel est engagé l’aéroport.
  • Au Chili, le trafic était orienté à la baisse au début du second trimestre, fragilisé par l’instauration de nouvelles restrictions de déplacement face à la recrudescence de l’épidémie. Il a depuis amorcé une progression timide, évoluant de -84,8 % mi-avril à -75 % fin juin, essentiellement sur des routes domestiques, les frontières chiliennes restant fermées. Sur l’ensemble du trimestre, le nombre de passagers est en diminution de 78 %.

[1] selon les dernières prévisions de capacités sièges des compagnies aériennes, source OAG
[2] Source OAG, capacités sièges annoncées de juillet à septembre, par rapport aux capacités sièges réalisées sur la même période de 2019
 

Télécharger le document