Evénements 17.05.2019

VivaTech2019 : VINCI Airports mobilise les startups pour renforcer son leadership environnemental

Le challenge de VINCI Airports et VINCI Energies à VivaTech 2019 distingue l’automatisation et la reconnaissance visuelle appliquées au recyclage des déchets, le but étant d’améliorer la gestion des déchets au poste d’inspection filtrage, passage obligatoire des voyageurs avant l’accès en zone réservée. Cette innovation permettra de faciliter le geste de tri des passagers et s’inscrit dans la politique environnementale de VINCI Airports « AirPact ».

Opérateur engagé en faveur d’une mobilité durable et inclusive, VINCI Airports a choisi de placer sa participation au salon VivaTech 2019 sous le signe de la performance environnementale, en association avec VINCI Energies, filiale du groupe VINCI spécialisée dans la transformation digitale et la transition énergétique.
 
Le brief : améliorer la gestion des déchets au poste d’inspection filtrage. Passage obligatoire des voyageurs avant l’accès en zone réservée, cette étape clé du parcours-passager vise à vérifier que les effets personnels et bagages cabine respectent les normes de sureté. Un enjeu sur le plan des déchets puisque les produits liquides, aérosols et cosmétiques dont la capacité excède 100 ml par flacon comptent parmi les objets interdits en cabine par les réglementations internationales.
 
Parmi les nombreuses start-ups ayant répondu au challenge, VINCI Airports a choisi Greedy Station, entreprise française installée en Isère, spécialisée dans les solutions de recyclage. VINCI Airports et Greedy Stations développeront ensemble un module de tri automatique intelligent, basé sur des capteurs optiques et utilisant la reconnaissance visuelle. Le bénéfice : simplifier le geste de tri des passagers grâce à un collecteur unique ; c’est la machine qui s’occupera de la sélection des déchets.

Un projet pilote sera prochainement lancé, en collaboration avec TG Concept, filiale de VINCI Energies, à l’aéroport de Lisbonne, où circulent près de 30 millions de voyageurs chaque année, puis étendu à l’ensemble du réseau de VINCI Airports si l’expérience est concluante.
 
A l’échelle du réseau international de VINCI Airports, 42% des déchets générés par les passagers sont déjà recyclés ou valorisés. La mobilisation des start-up sur le sujet du recyclage vise à poursuivre cette démarche et s’inscrit dans la stratégie environnementale de VINCI Airports, AirPact, première politique environnementale intégrée par un opérateur aéroportuaire. AirPact engage l’ensemble des 46 aéroports opérés par VINCI Airports autour de standards communs allant souvent plus loin que les réglementations en vigueur dans chaque pays sur l’énergie, l’empreinte carbone, les déchets, l’eau, les pollutions, le bruit et la biodiversité.