Agir pour le climat

Moteur de progrès et facteur de paix, la circulation des hommes et des marchandises fait avancer le monde, rapproche les cultures, stimule le développement des territoires. Mais nous savons aujourd'hui qu'il y a urgence à poser un autre regard sur cette fonction essentielle. C'est pourquoi nous nous engageons pour le climat autour de trois priorités pour décarboner toute la chaîne de la mobilité : montrer la voie en matière de réduction des émissions grâce à des mesures d'efficacité énergétique et d'utilisation des énergies renouvelables ; regarder au-delà de nos propres activités et aider nos parties prenantes (transporteurs, voyageurs et autres) à réduire leur empreinte carbone ; soutenir les régions dans leur transition énergétique.

Agir sur le terrain


Déploiement de technologies d'éclairage LED.

Nous nous engageons à augmenter notre efficacité énergétique en utilisant des technologies d'éclairage de pointe. Nous installons ainsi des lampes LED pour l'éclairage de tous nos aéroports.

Au début de l'année 2021 , Cambodia Airports a par exemple achevé des travaux de remplacement de l'éclairage à grande échelle. Des lampes LED ont été installées pour éclairer la piste de 3 300 mètres de l'aéroport international de Sihanouk. Cela a permis de réduire considérablement la consommation d'électricité et donc l'empreinte carbone de l'aéroport.


 

Développement des énergies renouvelables

Nous développons notre expertise dans les solutions solaires clés en main, que nous exploitons à la fois pour nos propres infrastructures et pour les entreprises et les collectivités locales. 

Plusieurs aéroports ont mis en service en 2022 leur parc photovoltaïque. En Serbie, la centrale solaire de l’aéroport de Belgrade a été livrée avec 3000 panneaux photovoltaïques qui fourniront chaque année à l’aéroport 1200 MWh d’énergie, évitant l’émission de 900 tonnes de carbone. À Faro, au Portugal, VINCI Airports a inauguré en septembre 2022 la première centrale solaire aéroportuaire du pays. D’une capacité de 3 MWc, elle couvre 30% des besoins en électricité de l’aéroport, réduisant ses émissions de CO2 de plus de 1 500 tonnes par an. La centrale est financée, développée, construite et exploitée par SunMind, filiale de VINCI Concessions dédiée au photovoltaïque. Cette réalisation marque une nouvelle étape du plan d’action environnemental de VINCI Airports au Portugal.

Plus récemment encore, VINCI Airports a annoncé le lancement, à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, d’une centrale solaire en ombrières de 14 ha, qui recouvrira 5 800 places de parking de l’aéroport. Parmi les plus grandes centrales en ombrières en France avec une puissance de 20 MWc, elle produira annuellement 24 GWh d’électricité verte, soit la consommation de 9 000 habitants. Sa production sera injectée dans le réseau pour alimenter les communes riveraines, évitant l’émission de près de 1 600 tonnes de CO2 par an.

  

Électrifier nos flottes et faciliter l'utilisation de véhicules électriques

Nous optons pour la mobilité électrique et électrifions nos véhicules d'entreprise et de service. Ainsi, l'aéroport de Londres Gatwick a mis en place une flotte de navettes aéroportuaires électriques et propose une station de covoiturage avec une flotte de véhicules 100% électriques. De plus, des stations de recharge facilement accessibles ont été mises en place, afin que les conducteurs de véhicules électriques puissent facilement les recharger pendant leur séjour à l'aéroport. Autre exemple en République dominicaine, où des bornes de stations de recharge pour véhicules électriques ont été installées à l'aéroport de Saint-Domingue.


 

Déploier la fourniture de biocarburants dans nos aéroports.

Issus de matières organiques renouvelables, les biocarburants durables de seconde génération, dits « SAF », permettent d’économiser 80% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux carburants fossiles conventionnels utilisés dans le transport aérien. Leur utilisation ne nécessite pas de modification majeure des moteurs d’avion ou des infrastructures aéroportuaires et ils peuvent d’ores et déjà être utilisés en mélange avec du kérosène traditionnel. À court terme, ils représentent un atout décisif pour la décarbonation de l’aviation. VINCI Airports est pionnier dans la promotion de cette solution à impact immédiat.

Premier à les mettre à disposition en France, à l’aéroport de Clermont-Ferrand, VINCI Airports vient également de les déployer aux aéroports de Grenoble et de Toulon Hyères. Plusieurs vols intégrant des SAF ont par ailleurs été organisés en 2022 à Londres Gatwick, Lisbonne, Porto et Lyon-Saint Exupéry, et un partenariat a été signé pour les déployer aux aéroports du Kansai, au Japon.

L’intégration des SAF permet de répondre aux demandes de n’importe quelle compagnie aérienne en fonction de son niveau d’ambition de décarbonation. Enfin, la mise en place en France d’une modulation carbone des redevances d’atterrissage, une première mondiale lancée par VINCI Airports pour inciter au renouvellement des flottes, encourage également l’usage des SAF. Avec ce dispositif incitatif, les compagnies utilisant des SAF voient en effet leur redevance d’atterrissage allégée, via un système de discount des SAF. La décarbonation de l’aviation est un travail partenarial où tous les acteurs jouent de leur influence sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

 

Séquestrer les émissions de carbone résiduelles grâce au reboisement

Atteindre le « zéro émission nette » sur le périmètre de nos activités (scopes 1 et 2) suppose, après avoir réduit au maximum les émissions, de séquestrer les émissions résiduelles des infrastructures. C’est l’objectif des puits carbone forestiers dans lesquels investit VINCI Concessions, visant ainsi à absorber ces émissions grâce à des programmes de reforestation labellisés Label bas-carbone, en France notamment, situés dans la zone d’influence directe des concessions du réseau et qui sont également utiles à la biodiversité. Par ailleurs, VINCI Airports proposera aux compagnies aériennes qui le souhaiteront d’utiliser ces projets labellisés pour réaliser tout ou partie de leurs obligations de compensation des vols intérieurs français dans le cadre d’une disposition de la loi Climat et résilience de 2021.

En France, les aéroports de Toulon Hyères et Lyon-Saint Exupéry ambitionnent de devenir les premiers aéroports français à atteindre, respectivement dès 2023 et 2026, zéro émission nette de CO2 sur leur périmètre (scopes 1 et 2). Pour séquestrer les émissions résiduelles de ces deux aéroports, VINCI Airports a lancé, à Lyon, avec le département du Rhône et l’Office national des forêts, deux programmes locaux de reboisement bénéficiant du Label bas-carbone et vient également de signer, avec la chambre d’agriculture du Rhône, un partenariat pour développer des projets de réduction et de séquestration de gaz à effet de serre, via sa nouvelle méthode Grandes Cultures. Dix exploitations volontaires de l’Est lyonnais vont établir des diagnostics pour identifier les leviers les plus efficaces de réduction des émissions de gaz à effet de serre et favoriser le stockage du carbone dans les sols.

L’aéroport de Toulon Hyères a, pour sa part, lancé un projet de reforestation de la forêt communale du Lavandou, aux côtés de la région Provence-AlpesCôte d’Azur, de l’Office national des forêts, de la Communauté de communes Méditerranée Portes des Maures et de la commune du Lavandou. Enfin, VINCI Airports a également signé en 2022 un partenariat avec Néosylva, visant à lancer 150 hectares de reforestation sur une période de 30 ans en régions Bretagne, Pays de la Loire, et Auvergne-Rhône-Alpes, ce qui devrait permettre de séquestrer 100 à 30 0 tonnes de CO2 par hectare. 


Faire grandir un écosystème hydrogène mondial

Engagé à soutenir le développement de la filière hydrogène, VINCI Airports poursuit son plan d’action : ouverture prochaine d’une première station d’hydrogène gazeux à Lyon-Saint Exupéry, service de bus à hydrogène à l’aéroport international du Kansai, partenariat avec Air Liquide, Copec et Colbún à l’aéroport de Santiago et projet de flotte d’exploitation aéroportuaire à hydrogène aux aéroports du Portugal.



 


Saviez-vous que VINCI Airports est le premier contributeur international au programme ACA de l'ACI ?

Apprenez-en plus sur l'engagement de VINCI Airports dans le programme international ACA en cliquant ici.